20 avril 2015 FASN

Autonomie: la commande publique doit être un pilier de la Silver Economy pour Michèle Delaunay (20/04/15, TICsanté)

Les solutions numériques permettant de retarder l’entrée dans la dépendance existent déjà, mais manquent encore d’un modèle de financement, ont estimé plusieurs participants à l’étape bordelaise de l’initiative Faire avancer la santé numérique (FASN), qui s’est tenue jeudi.

L’ex-ministre déléguée aux personnes âgées et à l’autonomie, Michèle Delaunay, est intervenue lors d’une session consacrée au vieillissement. « Le secteur de l’âge et de la santé entretiennent un flirt très poussé », a-t-elle lancé, avant de signaler l’impact du numérique sur ce couple. « Un âgé actif sur les réseaux sociaux ne vieillit jamais », a-t-elle estimé, citant une étude américaine qui avait montré qu’une « attitude active sur internet entraîne une stimulation cognitive qui retarde la démence ».

Pour l’ancienne ministre, « le numérique est un élément de lien social, de présence dans la cité ». Répondant à ceux qui craignent que « le numérique remplace l’humain », elle a répondu qu’au contraire, « il favorise l’humain » et qu’un senior qui voudrait voir plus souvent ses petits-enfants devrait parier « sur la tablette plutôt que le gâteau au chocolat ».

Promotrice du concept de « Silver Economy » (l’économie au service des personnes âgées) en 2013, Michèle Delaunay a rappelé que le projet de loi relatif à l’adaptation de la société au vieillissement contient des mesures « d’amélioration de l’accès aux aides techniques » visant à « faire entrer les services numériques dans les foyers modestes ».

Lire la suite sur TICsanté