La grande région Centre Est (Auvergne-Rhône-Alpes) présente de nombreux atouts pour innover en santé numérique et développer cette filière porteuse de croissance. Elle possède de nombreux clusters et incubateurs spécialisés dans l’innovation appliquées à la santé. I-Care Cluster, Clust’R Numérique, MEDIC@LPS, Cluster Analgesia Partnership, Cluster Nutravita (Alimentation-Nutrition-Santé), Cluster IRP (probiotiques) ou encore le pôle de compétitivité mondial en santé Lyonbiopôle, tel est l’arsenal de développement économique qui propulse la grande région en tête des territoires les plus innovants en matière de technologies dédiées à la santé et au vieillissement.

Au niveau de ses infrastructures, le territoire rhônalpin compte près de 400 établissements de soins publics et privés, dont trois Centres Hospitaliers Universitaires (CHU), pour 6 millions d’habitants. L’excellence et le rayonnement de ces établissements dépassent largement le cadre des frontières nationales. Par ailleurs, l‘ARS Rhône-Alpes a été sélectionnée en septembre 2014 pour l’appel à projets national « Territoire de soins numérique » (TSN) avec son programme PASCALINE (PArcours de Santé Coordonné et Accès à L’Innovation NumériquE). Déployé d’ici 2017 sur un territoire situé entre l’Est de Lyon et Bourgoin-Jallieu (Isère), le programme PASCALINE vise développer progressivement un ensemble de services innovants en santé pour améliorer le parcours des usagers et faciliter les échanges entre les professionnels. Maîtrise d’ouvrage des projets e-santé, le Groupement de Coopération Sanitaire (GCS) SISRA pilote opérationnellement les services et chantiers déployés dans le cadre de TSN. Outre son implication dans ce projet d’envergure régionale à vocation nationale, le GCS déploie de nombreux services e-santé à destination de la population rhônalpine : ViaTrajectoire, Zepra, MesPatients, Télé-AVC, MonSisra, etc. Un territoire assurément à la pointe du numérique en santé.

Le territoire auvergnat n’est pas en reste et se présente comme un fer de lance de la télémédecine en France. Le GCS SIMPA accompagne ainsi le déploiement de plusieurs projets majeurs de e-santé en Auvergne. De la mise en place de services innovants en santé à celle d’outils partagés, le GCS œuvre à la coordination des professionnels de santé, afin de fluidifier l’accès aux soins et améliorer la coordination des différents acteurs autour de la prise en charge des patients. Parmi les chantiers majeurs en cours de déploiement, nous pouvons citer le Dossier Médical Personnel (DMP), la Télémédecine, l’Espace Numérique Régional de Santé (ENRS), le Dossier Communiquant en Cancérologie (DCC) et l’Accompagnement de projets e-santé régionaux. Ces chantiers impliquent de nombreux services et outils coordonnés et coordonnant les professionnels de santé.

Découvrez les projets qui font avancer la santé numérique dans la région 

TÉLÉ-AVC

TeleAVC-291x300

Le dispositif Télé-AVC permet de faire le lien entre l’unité neurovasculaire (UNV), où des neurologues spécialisés dans la prise en charge des accidents vasculaires cérébraux (AVC) sont disponibles en cas d’urgence, et les services d’accueil des urgences (SAU).

Implantation : Rhône-Alpes – 8 bassins géographiques (Lyon/Valence, Annecy, Valence, Chambéry, Saint Etienne, Villefranche, Grenoble, Bourg en Bresse)
Porteur : GCS SISRA
Budget : NC
Visée : le dispositif de Télé-AVC vient aider les professionnels de santé dans leur prise en charge des patients ayant une suspicion d’AVC, via la télémédecine
Solutions éligibles : système de visioconférence, fiche de liaison, système de télé-imagerie

ZEPRA

icone-zepra_x53_acf_cropped

ZEPRA, Zéro Echange Papier en Rhône-Alpes, est un service de la plateforme régionale e-santé SISRA permettant de dématérialiser les échanges et le partage d’information entre les professionnels de santé de la région. L’objectif et de tendre vers le zéro papier et de faciliter la communication hôpital-ville et donc la coordination des soins.

Implantation : Rhône-Alpes
Porteur : GCS SISRA
Budget : NC
Visée : permettre aux professionnels de dématérialiser l’émission des courriers sans se soucier de l’outil utilisé par leurs correspondants et permettre aux destinataires d’intégrer les documents reçus dans leur outil de travail quotidien et d’en être informés
Solutions éligibles : service de dématérialisation des échanges, simple, sécurisé et mis à disposition gratuitement des professionnels de santé

TSN Pascaline

pascaline logo

Le « Territoire de soins numérique » (TSN) Pascaline met en place de nouveaux outils numériques qui permettent à chacun d’avoir un accès simple à l’information qui le concerne, dans des conditions de sécurité et de confidentialité optimales. L’enjeu est d’améliorer la capacité de l’usager à être acteur de sa santé et de favoriser l’échange d’information entre les professionnels. Il est aussi de venir en soutien des médecins généralistes dans l’accompagnement des parcours de santé complexes.

Implantation : territoire situé entre l’Est de Lyon et Bourgoin-Jallieu (Isère)
Porteur : ARS Rhône-Alpes
Budget : 18 M€
Visée : développer progressivement un ensemble de services innovants en santé pour améliorer le parcours des usagers et faciliter les échanges entre les professionnels
Solutions éligibles : bouquet de services de téléassistance et de prévention, plateforme de dématérialisation (compte-rendu d’hospitalisation, de consultation, résultat d’examen…), mise en place de « référents parcours de santé »

MesPatients

icone-mespatients

Le site Web MesPatients propose à ses utilisateurs une vue d’ensemble des dossiers des patients qu’ils prennent en charge.

Implantation : Rhône-Alpes
Porteur : GCS SISRA
Budget : NC
Visée : rassembler pour chaque patient, au sein d’une même interface, les fonctionnalités offertes par les différents services SISRA
Solutions éligibles : site web

Autonom@Dom®

Impression

Face au vieillissement de la population et à l’augmentation des pathologies chroniques, le projet Autonom@Dom® propose une réponse qui  a pour ambition de valider, au terme d’une démonstration de deux ans, une articulation nouvelle des financements des dispositifs pour prévenir et accompagner la perte d’autonomie à domicile Ce projet pilote vise à tester et à évaluer une plateforme mutualisée d’information et d’orientation pour répondre aux besoins de perte d’autonomie à domicile (domaine du confort, de la prévention,  de la fragilité, de la dépendance, de la pathologie chronique) ainsi que des processus d’articulation des aides humaines et des aides techniques pour éviter les ruptures de prises en charges, les hospitalisations évitables et faciliter les entrées / sorties d’hôpital.

Implantation : Isère (le Vercors, l’agglomération grenobloise, la Porte des Alpes et la Bièvre Valloire)
Porteur : projet porté par le Département de l’Isère en partenariat avec la Caisse Nationale d’Assurance Maladie, la Caisse de Dépôt et de Consignation, l’Agence Régionale de Santé (ARS), la CARSAT Rhône-Alpes et les caisses de retraite complémentaires AG2R La Mondiale et APICIL
Budget : NC
Visée : regrouper téléassistance, télésanté et télémédecine dans un seul bouquet de services adapté aux besoins des personnes en risque ou en perte d’autonomie, atteintes d’une pathologie chronique invalidante ou en convalescence post hospitalisations
Solutions éligibles : démonstrateur de bouquet de services qui propose d’évaluer une plateforme unique intégrant des offres de services sanitaires, médico-sociales et de téléassistance, accessible 24h/24 – 7j/7

Estela

logo_estela_2

Dans le cadre du Programme Régional de Télémédecine  (PRT) Auvergne, dont un des axes principaux est de réduire les disparités d’accès aux soins dans la région, l’ARS Auvergne a confié au GCS SIMPA la mise en place d’une plateforme de télémédecine, avec deux axes prioritaires :

■ la prise en charge des accidents vasculaires cérébraux (AVC)

■ l’amélioration de l’accès aux soins pour les résidents des EHPAD et des structures médico-sociales.

Après plusieurs mois de travaux réunissant l’ASIP Santé, l’ARS d’Auvergne, le GCS SIMPA, les établissements de santé concernés et les professionnels de santé, l’ESpace de TELémédecine Auvergne, baptisé Estela®, a vu le jour fin 2013.
Cet espace permet de faire de la téléconsultation sur différents axes de coopération médicale : traitement de l’AVC aux urgences, téléconsultation gériatrique en EHPAD, dermatologie, …

Le consortium Orange, Covalia et Almerys a été retenu, dans le cadre d’un appel d’offre : Orange est en charge de la maîtrise d’oeuvre, l’hébergement et, si nécessaire, le réseau ; Covalia est l’outil de gestion du dossier et de la visio ; Almerys intervenant pour la télémesure.

Dans le cadre de son Projet Régional de Télémédecine (PRT), l’ARS Auvergne a financé la plateforme  de téléconsultation régionale, mise en oeuvre par le GCS SIMPA, à hauteur de 545 000 €.

Ce projet bénéficie également de financements européens FEDER Auvergne à hauteur de 312 517 €.

Implantation : Auvergne
Porteur : GCS SIMPA
Budget : 1,072 M€
Visée : permettre aux professionnels de santé de faire de la téléconsultation sur différents axes de coopération médicale (traitement AVC aux urgences, téléconsultations en gériatrie, psychiatrie, cardiologie, dermatologie,…) dans un environnement sécurisé
Solutions éligibles : plateforme de télémédecine