17 avril 2015 FASN

Fusions d’ARS: il faudra « plus de responsabilités pour les délégations territoriales » estime Philippe Vigouroux (17/04/15, APM news)

La fusion des régions Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes va « créer de l’éloignement » auquel il faudra remédier par une meilleure coordination des acteurs de proximité, a estimé Philippe Vigouroux, directeur général du CHU de Bordeaux, jeudi lors de l’étape bordelaise de l’initiative Faire avancer la santé numérique (FASN).

Cet évènement, intitulé « 36 heures chrono en Aquitaine », est la première étape en région de l’opération FASN, portée par le cabinet Care Insight, qui doit durer deux ans. Une « session d’actualité », consacrée notamment au projet de loi de santé, a ouvert la journée.

Elle a eu lieu en présence de représentants des agences régionales de santé (ARS) Aquitaine -organisatrice de l’évènement avec Care Insight- et Limousin. Ces deux ARS doivent fusionner en 2016 avec celle de Poitou-Charentes dans le cadre de la réforme territoriale.

Pour Philippe Vigouroux, ce redécoupage va « créer de l’éloignement ». Il « espère » que les délégations territoriales auront « des responsabilités plus importantes » pour y pallier.

Le directeur général du CHU de Bordeaux a indiqué avoir rencontré ses homologues de Limoges et Poitiers récemment. « On a mesuré la diversité des découpages existant », a-t-il souligné.

Sur la question de la recherche, par exemple, des liens très forts ont été créés entre les CHU de Bordeaux et Toulouse. « Faut-il, après le redécoupage, que nous continuions à faire de l’interrégional? », s’est-il interrogé. Il a plaidé pour la création d’une « région Sud-Ouest puissante sur la recherche », qui associerait la nouvelle entité Poitou-Charentes-Limousin-Aquitaine avec la région Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon.

 Lire la suite sur APM News