21 juillet 2015 FASN

L’écosystème du numérique en santé se mobilise pour les 36 Heures Chrono en région Grand Est le 17 septembre 2015 à Strasbourg, le 2e rendez-vous e-santé de la campagne « Faire avancer la santé numérique »

Initiée en janvier 2015 pour une durée de deux ans par le cabinet de stratégie Care Insight, la campagne de sensibilisation et de mobilisation « Faire Avancer la Santé Numérique » (FASN) vise à soutenir la filière e-santé et les régions françaises investies dans la transformation numérique et l’amélioration du système sanitaire et médico-social. A travers sa plateforme d’informations en ligne et ses rencontres régionales – les 36 Heures Chrono –, la campagne met en lumière les projets qui se bâtissent dans les territoires et offre aux acteurs un espace ouvert au dialogue et aux partages d’expériences en matière de santé numérique.

La campagne FASN a été élaborée en partenariat avec les industriels du Lesiss, du Syntec Numérique et du Snitem et est soutenue par l’Association des Régions de France. Elle s’adresse aux institutionnels de la santé, politiques locaux, professionnels de santé, associations de patients, industriels, prestataires de services et usagers du système sanitaire et médico-social. Elle vise notamment à rapprocher des acteurs, parfois isolés ou dispersés, dans un contexte où les régions se mobilisent et consacrent d’importants moyens à des projets numériques dans le domaine sanitaire et médico-social (ViaTrajectoire, DMP, PAERPA, etc.).

La grande région Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne s’est investie dans une stratégie régionale d’innovation en santé et fait office de référence sur le territoire tant sur le plan des projets engagés que sur celui des infrastructures créées. C’est pourquoi les secondes rencontres régionales de la campagne – les 36 Heures Chrono Grand Est – se tiendront à Strasbourg le 17 septembre 2015, de 8h30 à 18h, au pôle Formation de la Chambre de Commerce et d’Industrie.

6 grandes sessions thématiques animeront cette journée et mettront à l’honneur, entre autres sujets d’actualité en santé numérique, le décloisonnement et le partage de l’information médicale, l’innovation au service de la prise en charge des maladies chroniques ainsi qu’un retour sur l’expérience réussie du dossier pharmaceutique (DP), expérience qui permettra d’introduire une réflexion sur la modélisation possible du dossier médical personnel (DMP).

6 ateliers « workshop » animés par des acteurs de la e-santé dans le Grand Est, tels que le GCS Alsace e-santé, ou encore les Unions Régionales des Professionnels de Santé (URPS) Médecins et Infirmiers, permettront de poser les jalons d’une réflexion sur l’investissement dans le numérique en santé ou encore sur les stratégies de dépassement des contraintes que pose la mise en place d’un système d’information commun dans le cadre des Groupements Hospitaliers de Territoire (GHT).

Ces rencontres, à travers des conférences, des débats, des ateliers « workshop » et un challenge consacré aux startups de la région, permettront en outre de faire un état des lieux des projets e-santé et de valoriser l’action de la grande région Est en la matière. Plus de 50 intervenants de qualité dans le domaine de la santé, du médico-social et du numérique seront réunis pour débattre et apporter de nouvelles idées qui participeront à faire avancer la santé numérique. Un service de matchmaking inédit sera proposé gratuitement à tous les participants, afin qu’ils puissent trouver l’interlocuteur de leur choix en fonction de leur profil ou même de leurs propres centres d’intérêt dans le domaine de la santé numérique.

Pour correspondre au plus près des attentes régionales, les 36 Heures Chrono Grand Est s’appuient sur un comité de pilotage fédérateur composé des trois Agences régionales de santé de la région, du CHU de Strasbourg, des fédérations Syntec Numérique, Snitem et Lesiss, du GCS Alsace e-santé, d’Alsace Innovation, de Hacking Health, des URPS infirmiers et médecins ainsi que de l’Ordre des pharmaciens et infirmiers.

Lire sur le site DSIH