4 mai 2017 FASN

Les praticiens hospitaliers plus confiants dans l’utilité des objets connectés que la médecine libérale (sondage)

Plus de 78% des professionnels de santé en établissement interrogés dans le cadre d’un sondage réalisé par le cabinet de conseil Care Insight approuvent l’utilité des objets connectés de santé, contre seulement 36% des professionnels libéraux.

Il s’agit du deuxième sondage* mené dans le cadre de la campagne « Faire avancer la santé numérique » (#FASN) en 2017 (voir dépêche du 25 janvier 2017). Malgré un faible échantillon composé de 141 acteurs du système de santé, il permet de constater des dynamiques très variables entre catégories de professionnels.

Un tiers des personnes interrogées indiquent utiliser des objets connectés de santé, qu’il s’agisse de professionnels de santé libéraux ou hospitaliers, ce qui peut paraître paradoxal lorsque plus des trois quarts des praticiens hospitaliers les considèrent utiles.

Dans l’ensemble, les mesures réalisées par ces objets sont considérées comme plutôt fiables (64% de réponses positives), en particulier par les personnels hospitaliers (78,5%). Les doutes persistent sur la sécurité des données de santé collectées par ces dispositifs, jugée trop faible par plus de 55% des répondants.

*Sondage réalisé sur internet du 15 au 26 avril 2017

Accéder aux résultats du sondage publiés sur le site de la campagne « Faire avancer la santé numérique »

Lire la brève sur TIC Santé : http://www.ticsante.com/les-praticiens-hospitaliers-plus-confiants-dans-l-utilite-des-objets-connectes-que-la-medecine-liberale-(sondage)-NS_3507.html