21 avril 2015 FASN

Reims veut développer la « santé numérique » (21/04/15, Reflets Actuels)

C’est l’ambition affichée pour Reims et sa métropole par Arnaud Robinet et Catherine Vautrin à l’occasion de l’accueil de la start-up GENEPREDICT.

Cette toute jeune société a été fondée par Nadem Soufir, dermatologue. Elle entend développer avec le « Melapred » un test de dépistage rapide du mélanome au stade précoce. Pour l’instant basée à l’institut Jean Godinot avec lequel elle devrait formaliser très rapidement un accord de coopération, la start-up a confié à la société rémoise  « Première ligne » la gestion d’appels téléphoniques pour son développement commercial dans le réseau des pharmacies. Elle prévoit de recruter 5 chercheurs sur 3 ans. Les « Reims Business Angels » vont apporter 150 000 € pour accompagner le « très fort potentiel de croissance » selon les termes du Secrétaire Général  de ce groupe d’investisseurs locaux. Les élus, eux, se réjouissent du choix du dirigeant de GENEPREDICT qui conforte leur volonté de faire de la métropole rémoise un territoire pionnier de l’e-santé autour du « cluster santé » et de la future clinique Courlancy à Bezannes.

Retrouvez l’article sur Reflets Actuels